Mar 15, 2013

Pope Francis: Argentina's Cardinal Jorge Mario Bergoglio is new Catholic leader



VATICAN CITY — Argentine Cardinal Jorge Mario Bergoglio was elected the first non-European pope in more than 1,000 years on Wednesday, signaling the beginning of a new era for a church combating scandal and internal strife.
Described as a conservative with "great compassion," the 76-year-old will be known as His Holiness Pope Francis. He will be installed at the Vatican on Tuesday.
The new pontiff named himself after the humble Catholic friar St. Francis of Assisi. President Barack Obama hailed the new leader of the world's 1.2 billion Catholics as a "champion of the poor."
The first Latin American pope was introduced from the balcony of St. Peter’s Basilica.
There was an audible gasp from the rain-soaked crowd - an indication that he had not been a widely tipped choice - followed by a roar and wild applause.
In Italian, he seemed to address his outsider status by joking: "As you know the duty of the conclave is to give Rome a bishop. It seems that my brother cardinals went almost to the end of the world."

“Pray for me and I will see you soon," he added, asking Catholics to also pray for his predecessor Benedict XVI, who abdicated on Feb. 28. "Have a good evening and rest well.”
His first act on Thursday will be to visit his predecessor, the Pope Emeritus, New York Cardinal Timothy Dolan told reporters later.
A vocal advocate for Argentina’s poor during the economic crises that struck the country during the 1970s, Francis is the first Jesuit pope.


Known for his humility, Francis is the son of a railway worker and one of five siblings. He has a chemistry degree.
Francis has only one fully-functioning lung, the other having been partially removed due to an infection when he was a teenager. 
He prizes simplicity and is expected to encourage priests to do shoe-leather evangelization, according to his biographer.
Shortly after his election, Francis skipped the limousine and chose instead to ride on the last shuttle bus with other cardinals to go back to the Vatican for a meal.
"And as the last bus pulls up, guess who gets off? It's Pope Francis. I guess he told the driver 'That's OK, I'll just go with the boys,'" Dolan told reporters.
Later, during the dinner, Dolan said Francis showed his humorous side.
"We toasted him and when he toasted us he said: 'May God forgive you,' which brought the house down," he said.
About an hour before Francis emerged on the balcony, white smoke rose above the Sistine Chapel and bells rang out across Rome to signal a decision had been made.
The unveiling of the new pope was moment of pure joy for the 100,000 pilgrims, tourists and other onlookers in St Peter's Square.  
"Who is this?" asked Deirdre Sweeney from Boston, Mass., when Francis first walked onto the balcony.
"Argentinian!" shouted a man nearby.


 Vote: Was Pope Francis a good choice?


“I think this is wonderful,” said Sweeney’s husband, Kevin. “It's an incredible breakthrough. It's a great recognition for the church that the church is not euro-centric anymore."
Another man shouted: "It’s very gutsy that he chose the name Francis, he’s going to be the first Francis. He wants to be a humble pope and build the church up, from a time of ruin, like St. Francis of Assisi."
Smoke billowed from the chimney at 7:07 p.m. local time (2:07 p.m. ET) on the second day of behind-closed-doors voting.
The cardinals are thought to have taken five ballots to reach the two-thirds of the vote necessary for a decision.
The new pontiff's debut was heralded by a Latin announcement beginning with the phrase "Habemus Papam!" meaning, "We have a pope!"
George Weigel, NBC News' Vatican analyst, said Francis would be "a great defender of religion around the world.”
“The papacy has moved to the New World. The church has a new pope with a new name,” he added. “I think it speaks to the church’s commitment to the poor of the world and compassion in a world that often needs a lot of healing.”


Obama said the choice of the first pope from the Americas spoke "to the strength and vitality" of a region "that is increasingly shaping our world."
"Alongside millions of Hispanic Americans, those of us in the United States share the joy of this historic day," the president said in a statement.
Now known as Pope Emeritus, Francis' predecessor Benedict watched Wednesday's events from a temporary lakeside residence at Castel Gandolfo while his permanent living quarters inside Vatican City are refurbished.
The behind-the-scenes ballot process that took place in the Sistine Chapel should still remain a secret. Both the cardinals and staff working alongside them swore an oath of secrecy as the conclave got under way, with the threat of ex-communication for anyone breaking the church's ancient code.





Carla Bruni-Sarkozy : "Nicolas, il a un côté viril mais aussi une douceur"






A l'occasion de la sortie de son nouvel album "Little French Songs", la chanteuse fait un retour médiatique très remarqué. Ce vendredi, elle s'est confiée à Elle.

Carla est de retour ! L'ancienne première dame s'était faite très discrète dans les médias depuis la fin d'année dernière. Mais elle enchaine désormais les entretiens à l'occasion de la sortie de son nouvel album. Little Frecnh songs sortira le premier avril. Il s'agit du quatrième album de sa carrière. Plusieurs des chansons de cet opus font référence à des proches. Darling, par exemple, rend hommage à son ami François Baudot qui s'est suicidé en mai 2010. Mais un des titres est surtout dédié à son mari, Nicolas Sarkozy.
 
Mon Raymond, c'est comme ça que la chanson s'appelle, c'est comme ça qu'elle le voit. "J’avais un peu hésité entre Raymond, Roger et Raoul, mais Raoul, c’est compliqué, ça ne rime qu’avec Séoul !", s'amuse-t-elle dans les colonnes du Elle Français. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Carla est toujours aussi entichée de son Nicolas. "C’est sûr qu’il a un côté viril, que la chanson tente de décrire. Mais il a aussi une douceur et une manière d’être bien à lui. Il est tout de même absolument unique !", reconnaît lla maman du Giulia dans le magazine.

Outre ses projets professionnels, le féminin l'a interrogée sur ses croyances. "Je ne suis pas tout à fait croyante, mais je ne suis pas du tout athée", confie la chanteuse. "Je reste ouverte d’esprit. La spiritualité m’attire et, en tout cas, je cherche quelque chose d’autre dans le corps et l’âme, qui sont tout de même très entremêlés." Une tournée est attendue à l'automne prochain.
 
 
 
 
 

Les Enfoirés 2013 : la Boite à Musique, c'est ce vendredi !














Ce soir la troupe des Enfoirés 2013, vous dévoile leur nouveau spectacle, un show exceptionnel pour la bonne cause, intitulé "La Boite à musique" diffusé sur TF1 à 20h50.

Un rendez-vous à ne pas manquer ? Le nouveau spectacle des Restos du Cœur enregistré fin janvier devant 17.000 personnes à Bercy, sera diffusé vendredi 15 mars à 20h50 sur TF1.

Après le Bal des Enfoirés l'an dernier, c'est Jean-Jacques Goldman qui a eu l'idée de ce nouveau thème  intitulé "La Boite à Musique". L'idée ? La boîte à musique vient mélanger les genres et multiplier les contre-emplois. En effet on retrouve McSolaar qui chante du Barbara, Gad Elmaleh qui se transforme en rocker en interprétant un titre de Johnny Hallyday et Jean-Louis Aubert accompagné de Bénabar qui se prête au jeu  en étant les jurés dans une parodie de l'émission Danse avec les stars : "Danse avec Bernard"... d'autres surprises costumes et décors plus innovants que jamais seront au rendez-vous.

En plus des 40 participants habituels tels que Jenifer, Garou, Pascal Obispo, Shy'm Lorie ou Patrick Fiori,  on compte cette année de nouveaux arrivants dans la troupe. Deux jeunes chanteurs Tal qui a été révélée  sensation R'n'b de l'année 2012 et le chanteur international  Mika connu pour ses chanson pop et colorées.

Tenez-vous prêt à fredonner "Attention au Départ", le nouvel hymne des Enfoirés 2013, avec les voix de et les choeurs des artistes ainsi que des chansons qui ont marqué l'année comme ‘Call Me Maybe' de Carly Rea Jepsen, ‘Someone Like You' d'Adele ou encore ‘Ai Se Eu Te Pego' de Michel Telo.

L'an dernier, le show des Restos du coeur  "Le Bal des Enfoirés" avait battu un record d'audience totalisant 13,29 millions de téléspectateurs. Ce soir nos
Enfoirés nous proposerons un show de qualité, riche en émotion.

Dès le lendemain du show, le double album et le double DVD La boîte à musique des Enfoirés seront disponibles. L'achat d'un CD ou d'un DVD finance 18 repas aux Restos du Coeur.
 
 
 
 
 
 
 

Carla Bruni : son titre "Le Pingouin" est-il adressé à François Hollande ?






La chanteuse fait un retour de choc dans les médias pour présenter son nouvel album. Little French songs doit sortir le 1er avril l'une des chansons pourrait faire référence à l'actuel président. Pas forcément en des termes positifs.

L'ancienne première dame prend-elle François Hollande pour un "pingouin"? Dans cette chanson présente sur le prochain album de Carla Bruni, il semblerait en effet que la chanteuse règle ses comptes à l'aide de sa guitare avec le successeur de son mari, Nicolas Sarkozy. Little French Songs est attendu pour le 1er avril et ce titre prête à confusion. On sait déjà que Mon Raymond est un titré dédié à son époux, candidat malheureux aux dernières présidentielles... Un autre titre de l'artiste raillerait-il son rival socialiste ?
 
Lorsque le Nouvel Obs lui a demandé d'expliquer les origines de la chanson Le Pingouin, voilà ce que Carla a répondu : "C'est une chanson sur les malappris, ces gens désagréables, qui restent mystérieux pour moi. Quand on me parle mal, comme je suis à la fois courtoise et timide, je reste interdite. [...] Certains pensent que je parle des journalistes : c'est faux, j'en connais de très courtois." Elle dément mais certains passages des paroles peuvent pourtant le laisser croire, comme l'a analysé une chroniqueuse de RTL. Quelques exemples :
 
"Ni laid ni beau le pingouin, ni oui ni non"
 
"Tiens le pingouin, on vient lui manger dans la main / Il adore ça le pingouin / Il prend son petit air souverain / Mais je le connais moi le pingouin / Il n’a pas des manières de châtelain / C’est mal élevé les pingouins / Faut que je lui donne des cours de maintien / Hey le pingouin, si un jour tu recroises mon chemin / Je t’apprendrai le pingouin / Je t’apprendrai à me faire le baisemain." Ce passage pourrait faire référence à la passation de pouvoir entre Sarkozy et Hollande. L'actuel président n'avait pas raccompagné son prédécesseur à sa voiture, chose que Carla n'avait pas apprécié.
 
Les paroles poursuivent ainsi : "Ni laid ni beau, le pingouin, ni haut ni bas, ni froid ni chaud, ni oui ni non." Et il est vrai qu'il a souvent été reproché à François Hollande d'être indécis, et Monsieur ni oui ni non était son surnom au sein de la droite. Une chose est sûre, son album ne manque pas de références